1 juin 2017

Festival de nudibranches and co. à Palavas (25 & 26 Mai 2017)

J'ai pu réaliser 2 nouvelles plongées les 25 & 26 Mai à Palavas avec pour objectifs de trouver de nouvelles espèces que je n'avais jamais observées, mais aussi de mieux filmer la Godiva orange qui m'avait échappée en avril dernier. Et en plus avec mon super binôme Olivier, accompagné de Stéphane puis Eric.
Sites
- Le tombant du large (13m) 
- Le Coulombray (23m)

Et je fut gâté, avec de nombreuses Marionias et Tritonias striées qui sont des nudibranches de la famille des Dendronotacées et dont les caractéristiques sont bien différentes des Doridiens (Doris tricolore, Doris dalmatienne, ...) et des Eolidiens (Flabelline mauve, Godiva quadricolore). 
Marionia à gauche et Tritonia striée à droite
Egalement des Doris célestes que j'ai d'abord pris pour des Doris tricolores. La différence entre les 2 espèces n'est pas évidente lorsque les taches blanches (habituelles mais non systématiques) des Doris tricolores ne sont pas présentes. Et pire lorsque les branchies ne sont pas bien visibles...
Néanmoins, les principales différences sont les suivantes :
- Le dos de la Doris céleste a une fine ligne blanche, alors que celui de la Doris tricolore à une ligne jaune médiane et quelques taches blanches-jaunâtres ;
- Les branchies de la Doris céleste sont uniformément bleues, alors que celles de la Doris tricolore ont une petite ligne jaunâtre sur chaque branchie
Quelques belles Doris de Villefranche cette fois de grande taille et souvent proches les unes des autres.
Et enfin mieux filmer une Godiva orange qui est de la même espèce que la Godiva quadricolore que l'on peut observer à l'étang de Thau (et dont j'ai rédigé la fiche DORIS 😛)! 
J'ai aussi pris le temps d'observer de plus près une étoile de mer glacière en mouvement et filmer ses podias, qui sont de véritables pieds tentaculaires utilisés également par les oursins, les concombres de mer (holothuries), les ophiures et autres espèces de l'embranchement des échinodermes.
Egalement une Claveline à la tunique transparente. A l'intérieur, la "tige" que l'on voit est en fait un ensemble de boules d'excréments prêtes à être expulsées par le siphon cloacal de l'ascidie.
J'ai voulu filmer et faire des photos des Alcyons épineux, qui sont blancs et translucides, mais sans succès. Cela pour illustrer la fiche DORIS que je rédige actuellement à ce sujet mais tant pis, cela sera pour une prochaine fois.
D'ailleurs, en observant de drôles de petits bouquets marrons je me suis longuement interrogé sur ce que cela pouvait être. Ascidies ? Anémones ? Eponges ? Grâce à Facebook et DORIS, j'ai appris qu'il s'agissait d'Alcyons bruns dont les polypes étaient rétractés. Pas simple, d'autant que cette espèce est rarement observée. Ma photo a ainsi été ajoutée à sa fiche DORIS. 
Un Violet (ou Biju ou patate de mer) qui paraît-il se mange...😨
Et pour finir un coucou à mes amis les poulpes qui aiment vraiment les parties de cache-cache !😆
Coucou !
La vidéo

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire