23 janv. 2016

Intérêt du filtre rouge en plongée (GoPro Hero4 Silver - SRP Blurfix)

Lors d'un précédent article sur la GoPro et ses accessoires pour la plongée, je mettais déjà en avant la nécessité d'utiliser un filtre rouge pour filmer sous l'eau, mais sans en avoir fait l'expérience. Je m'étais basé, d'abord sur quelques recherches sur internet et les forums, puis j'ai pu vérifier cette affirmation en regardant de plus près les courbes d'absorptions du spectre lumineux dans l'eau.

Le constat est que sans filtre rouge, dans une certaine zone de profondeur, les images et vidéos sont largement dominées par le bleu. Ce qui donne lieu à des résultats fades, sans restitution des réelles couleurs des sujets observés.

Ce n'est qu'après plusieurs plongées, en filmant avec et sans filtre rouge, dans des conditions et profondeurs différentes, que j'ai pu véritablement me rendre compte de l'intérêt et des limites d'utilisation d'un filtre !

Voici une synthèse de ce qu'il faut retenir, avec une vidéo de démonstration :
- Dans l'eau, les grandes longueurs d'ondes sont absorbées en premier
Pour rappel, dans le spectre visible, c'est à dire la lumière que nos yeux peuvent percevoir, le rouge a une longueur d'onde plus grande que le bleu.
Spectre électromagnétique
- Le rouge est ainsi fortement absorbé dès 5m de profondeur
Absorption du spectre visible en fonction de la profondeur
- L'utilisation d'un filtre rouge à partir de 5m est donc indispensable pour capter cette partie du spectre pour les photos et vidéos

- Néanmoins, au delà d'environ 20m, le filtre rouge n'est plus utile du fait que tout le rouge est absorbé

Démonstration avec une Gopro HERO4 Silver avec le filtre rouge SRP Blurfix

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire